Go to menu Go to content

Conseils de l'AMVOQ

Vous venez de définir votre budget et vos besoins pour l’achat de votre auto usagée ? Il est désormais temps de choisir votre marchand. Découvrez dans cette section les étapes et les informations à connaître pour faire le meilleur choix et éviter les pièges.

Marchand licencié et garantie de bon fonctionnement

Pour commencer, il est important de faire la distinction entre acheter votre véhicule usagé chez un marchand ayant un permis de l’OPC (Office de la protection du consommateur) ou auprès d’un particulier. Si vous optez pour le second choix, il est important de savoir qu’un particulier n’est pas tenu par la loi, de garantir quelconque garanties lors de la vente d’un véhicule d’occasion. Alors qu’un marchand de véhicules détenant un permis est tenu d’émettre une garantie de bon fonctionnement.

La garantie de bon fonctionnement s’applique uniquement aux automobiles d’occasion récentes. La durée de la garantie est déterminée selon l’année de la mise en marché du véhicule et son kilométrage sous forme de garantie A, B, C et D. Aucune garantie de bon fonctionnement ne couvre les automobiles de plus de 5 ans ou qui ont plus de 80 000 kilomètres. On dit que ces véhicules sont de catégorie D.

La garantie légale s’applique en revanche à tous les véhicules. Si vous souhaitez en savoir davantage concernant cette garantie, nous vous invitons à consulter notre capsule sur les garanties légales.

Malgré ces garanties, restez prudent, car certains commerçants ne dévoilent pas la nature commerciale de leurs activités. On les qualifie alors de faux particuliers. Leur technique est de se faire passer pour des particuliers ou des personnes qui ne sont pas propriétaires d’une entreprise de vente ou d’achat d’automobiles. Dans ce cas, vous ne serez malheureusement pas protégé.

En magasinant votre véhicule sur AutoUsagée.ca, vous pouvez être serein puisque seulement des marchands détenant un permis, membres de l’AMVOQ (l’Association des marchands de véhicules d’occasion du Québec) s’y retrouvent. Donc pas de question à se poser, ces voitures sont couvertes par les garanties que nous venons d’évoquer.

Marchand licencié et garantie de bon fonctionnement

Comment choisir son marchand

Pour bien choisir son marchand, il est important de commencer par s’assurer de faire affaire avec quelqu’un qui détient un permis de l’OPC (Office de la protection du consommateur). Ce permis vient sécuriser votre achat. Pour savoir si un commerçant a un permis de l’OPC c’est facile ! Il doit être affiché dans le commerce.

Attention lorsque vous achetez un véhicule à n’importe qui ou à quelqu’un qui n’a pas de permis de l’OPC, vous prenez un risque au niveau des titres de propriété, mais surtout le risque d’acheter un véhicule sur lequel vous n’aurez aucune garantie et beaucoup moins de possibilités de faire appliquer la Loi sur la protection du consommateur.

Pour éviter ce type de piège et magasiner votre véhicule usagé en toute tranquillité, fiez-vous aux membres de l’AMVOQ qui ont tous un cautionnement et un permis de l’OPC.

L’étiquette de vitre

Le saviez-vous ? Une étiquette de vitre doit être apposée sur chaque véhicule d’occasion mis en vente. Elle doit être placée de façon à ce qu’elle puisse être lue en entier de l’extérieur de l’automobile. De plus, en vertu de la Loi sur la protection du consommateur, l’étiquette doit être annexée au contrat et tout ce qui y est écrit en fait partie intégrante, à l’exception du prix qui lui peut être sujet à négociation et des caractéristiques de la garantie offerte en excédent des garanties A, B ou C prévues par la loi. Le marchand peut également vous demander de signer sa copie comme preuve de réception.