Go to menu Go to content

Conseils de l'AMVOQ

Vous venez de trouver le véhicule usagé de vos rêves et pensez faire une bonne affaire ? Certaines vérifications sont de mises avant de procéder à l’achat de votre véhicule. Consulter le RDPRM et le rapport Carproof, en font partie.

Vérification du RDPRM & rapport Carproof

Le RDPRM 

Le RDPRM est le Registre des droits personnels et réels mobiliers fourni par le gouvernement du Québec. Ce registre permet de vous assurer que le véhicule à qui vous vous apprêtez à acheter votre véhicule est libre de dettes.

Lorsqu’un véhicule neuf ou d’occasion est financé, l’institution financière auprès de qui le prêt a été souscrit doit enregistrer le bien au RDPRM. Cette inscription permet de rendre public le fait que c’est l’institution financière qui restera l’unique propriétaire du véhicule en question tant que le prêt ne sera pas totalement remboursé par l’acheteur. Cela signifie que le lien sur le véhicule ne sera pas radié du RDPRM et pourrait être saisi en tout temps, si par exemple l’ancien propriétaire n’effectuait plus ses paiements.

Pour vérifier si un véhicule est libre de dettes, il est possible (et fortement recommandé) d’effectuer une recherche au Registre des droits personnels et réels mobiliers. Cette consultation vous coûtera que 3 $ (trois dollars). Si le véhicule que vous souhaitiez acheter est inscrit, il vous est possible de demander au marchand ou à l’institution financière une preuve de radiation du registre et donc libre de dette. C’est peu cher payé pour avoir l’esprit tranquille et ne pas racheter les dettes d’un autre.

Le rapport Carproof

Lors d’un achat de véhicule usagé, nous vous recommandons également de procéder à la vérification du rapport Carproof.

Carproof est un fournisseur canadien de rapport d’historique de véhicule. Un véhicule qui a subi un ou plusieurs accidents dans le passé peut ne pas avoir la même valeur que celui qui n’a aucun accident d’enregistré. Ce rapport vous donne un aperçu complet de ce qui est survenu au véhicule d’occasion que vous souhaitez acheter, notamment :

  • Si le véhicule a été impliqué dans un accident signalé,
  • À quel endroit le véhicule a été immatriculé,
  • S’il s’agit d’un véhicule américain et dans le cas échant, s’il a été importé dans les règles
  • Si le véhicule fait l’objet d’un lien dans tout le Canada et donc s’il est bien libre de dettes ou non,
  • L’historique du kilométrage et plus encore.

Pour obtenir ce rapport, vous pouvez en faire la demande directement auprès de votre marchand ou vous le procurer en consultant le site Internet de Carproof. Vous pourrez ainsi prendre votre décision en toute tranquillité et payer le juste prix.

Vérification du RDPRM & rapport Carproof

Inspection du véhicule avant l’achat

L’inspection mécanique et carrosserie

Effectuer une inspection mécanique est primordial dans le processus d’achat d’une voiture d’occasion. C’est l’une des premières étapes à franchir lorsque votre choix s’est arrêté sur le véhicule d’occasion que vous souhaitez acheter. Même si le vendeur vous dit que le véhicule a été inspecté, nous vous suggérons tout de même de faire une inspection. Peu importe de qui vous achetez le véhicule.

Pour réaliser une bonne inspection mécanique et carrosserie, vous devez commencer par faire une inspection visuelle de l’extérieur et de l’intérieur du véhicule et notamment observer :

  • la peinture extérieure,
  • l’espace entre les panneaux,
  • les phares,
  • le pare-brise,
  • les sièges,
  • le tableau de bord,
  • l’odeur,
  • les accessoires, etc.…

Par la suite, nous vous recommandons de faire inspecter le véhicule par un mécanicien en qui vous avez confiance. Si le marchand refuse que vous partiez avec le véhicule pour faire l’inspection chez un garagiste indépendant (à une distance raisonnable), renoncez à la transaction. Ce commerçant tente peut-être de vous cacher un problème mécanique important. Ne l’oubliez pas, effectuer une inspection mécanique et de la carrosserie avant l’achat fait partie de vos droits. Ne vous en privez pas !

Inspection mécanique et carrosserie

L’essai routier

Vous devriez toujours faire un essai routier avant de vous arrêter sur un véhicule en particulier. Si le marchand refusait, cessez de faire affaire avec lui. Vous êtes en droit d’essayer le véhicule que vous souhaitez acheter.

Lors d’un essai routier, il y a plusieurs éléments importants à considérer. Voici les conseils des experts de l’AMVOQ.

  • Le premier conseil que nous pouvons vous donner serait de ne pas y aller seul. Nous vous recommandons fortement d’emmener un conjoint ou un ami pour faire votre essai routier. À deux vous pourrez remarquer des choses que seuls vous n’auriez pas observées.
  • Bien ajuster votre banc, rétroviseurs, miroirs, pédales, volant; ce sont tous des éléments importants pour votre confort de conduite quotidien et qui peuvent être facilement négligés lors d’un essai routier. Donc, n’oubliez pas de vous mettre à votre aise.
  • Pensez également à planifier un itinéraire. En effet, il est important d’essayer le véhicule à plusieurs endroits, sur l’autoroute, en ville ou en campagne.
  • Conduisez de manière réaliste. Nul besoin de faire des excès de vitesse.
  • Éteignez la radio pour pouvoir entendre si des bruits étranges surgissent.
  • Vérifier les freins, autant brusquement qu’en douceur afin de voir si le véhicule est bien aligné et que les freins sont en bonnes conditions.
  • Prenez également le temps de vous stationner. Vous pourriez éprouver de la difficulté à le faire due à une visibilité réduite par exemple.

Vous pouvez même donner les clefs à la personne qui vous accompagne pour connaitre son avis. Ne soignez pas gêné, après tout c’est peut être votre prochain véhicule. Le tout doit être fait dans un délai raisonnable et à courte distance du commerce où vous prévoyez d’acheter votre véhicule.

Essai routier