Go to menu Go to content

Road tests

Mitsubishi Lancer 2009

Enfin sur la carte !

Par : Nadine Filion

Enfin, une Lancer aussi plaisante à regarder qu'à conduire !

Carrosserie

Il était temps : la compacte de Mitsubishi a su délaisser les lignes banales pour adopter ce qui convient mieux à ses tendances sportives : un style agressif. Nez de requin, flancs découpés, phares arrière joliment arqués… Les dimensions sont plus ramassées, et le coup d'œil est décidément plaisant. La Lancer est assemblée sur la nouvelle plateforme GS de Mitsubishi et offerte en six versions : DE, SE, GT, GTS, Ralliart et la fameuse EVO.

Habitacle

Mitsubishi semble en avoir terminé avec le design vieux jeu qui a affecté l'intérieur de trop de ses modèles. La Lancer profite d'un habitacle moderne et harmonieux, très " japonais " dans sa conception simple et fonctionnelle. Les matériaux sont de belle facture, et le revêtement se fait caoutchouteux, pour un meilleur contact avec les épidermes sensibles. J'ai particulièrement apprécié le tissu de velours qui habille les sièges de la version GTS. De série, on retrouve sept coussins de sécurité gonflables - vous vous interrogez sur le septième ? Il se trouve au genou du conducteur. L'habitacle de l'Evo est trop semblable au reste de la famille, une petite déception à ce chapitre. Par contre, les sièges Recaro vous moulent comme un gant de cuir. Ajoutons que l'EVO GSR est très bruyante.

Mécanique

C'est le moteur mondial de Mitsubishi/Chrysler/Hyundai, le 4-cylindres de 2 litres, qui se glisse sous le capot de la Lancer. Votre plage de puissance va de 152 à 291 chevaux selon la version. Les modèles DE, SE et GT offrent 152 chevaux de base qui donnent à la fois une bonne puissance et une certaine économie à la pompe. Le modèle Ralliart, qui se veut le concurrent direct de la Subaru WRX, ajoute un turbo 2,4 litres, et pousse à 237 chevaux. En haut de l'échelle, l'EVO, qui utilise un plus gros turbo et amène le tout à 291 chevaux. Les versions à 152 chevaux sont livrées couplées à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports ou à une CVT. La Ralliart et l'EVO offre une boîte à double embrayage avec leviers de sélection au volant très agréable à utiliser. Je n'ai cependant pas aimé la boîte manuelle à 5 rapports de l'EVO GSR dont les rapports sont trop courts; de plus, l'insonorisation fait cruellement défaut.

Comportement

Même dans sa version de base, la Lancer est indéniablement très sportive. On commence à prendre la chose plus au sérieux avec la version GTS qui possède une suspension plus ferme. Le châssis est rigide, la direction est précise et des plus agréables à braquer, la tenue de route est solide même dans les virages les plus serrés, et le freinage est convaincant. La boîte CVT avec les leviers de sélection au volant (GTS) est surprenante et plus agréable à utiliser qu'on ne l'imagine. Il faut admettre qu'il manque un peu de chevaux en version de base. Heureusement, il y a la Ralliart et, surtout, l'Evo. Sur la route, elle vous donne tout ce qu'elle a dans le ventre à partir des 2000 tr/min. Son système de transmission intégrale est redoutable d'efficacité. Sans tomber dans les détails techniques, cette Evo est sous la gouverne du Super Contrôle Intégral (S-AWC). Il régule le couple de motricité envoyé à chaque roue en contrôlant un réseau de technologies dynamiques qui influent sur la tenue de route. Ces technologies incluent la transmission intégrale à différentiel central actif (DCA), le différentiel arrière à contrôle actif du lacet (CAL), le contrôle actif de la stabilité (CAS) et les freins ABS sport qui communiquent tous avec le système S-AWC. Le conducteur peut même choisir le mode de conduite sur son volant : TARMAC pour le sec, GRAVEL pour la pluie et les routes non pavées et SNOW pour la neige. Pour avoir essayé la voiture dans la neige et la gadoue ainsi que sur le bitume, elle s'accroche à la route avec acharnement et, même poussée à la limite, elle en redemande.

Conclusion

De la très civilisée version de base en allant jusqu'à l'Evo, la Lancer plaira à tous les styles de conduite, et les gens n'auront plus à évoquer la garantie de 10 ans comme principale raison d'achat, cette voiture est réellement agréable au quotidien.

Deuxième avis : Pascal Boissé

Avec son moteur solide et ses lignes incendiaires, la Mitsubishi Lancer 2009 a de beaux jours devant elle. De plus, les versions d'entrée de gamme sont offertes à très bas prix. Si vous êtes à la recherche d'une compacte, et si l'idée de vous déplacer en Honda Civic ou en Toyota Corolla vous rend immédiatement dépressif, et si la Mazda3 vous semble trop commune, la nouvelle incarnation de la Lancer devrait figurer en tête de votre liste de magasinage. Cependant, je ne sais trop que penser des versions EVO ultraperformantes dont les prix chatouillent les 50 000 $. Pour les amateurs de voitures de performance, il s'agit d'une aubaine incroyable : les sensations d'une Porsche pour une fraction du prix. Mais, payer autant d'argent pour une Lancer… pas sûr !