Go to menu Go to content

Essais routiers

Toyota Tacoma 2009

Contre-offensive nippone

Par : Daniel Rufiange

Le prix du carburant accapare les discussions et, pour une quantité sans cesse croissante d'individus, force à reconsidérer le choix d'un prochain véhicule. C'est tout le marché qui en subit les contrecoups. Nombreux ont été les constructeurs à nous annoncer des réductions de production de véhicules énergivores, et Toyota n'a pas fait exception à la règle; et c'est là que la Tacoma gagne des galons. Moins gourmande qu'une camionnette pleine grandeur, est-elle cependant assez apte au travail pour venir ébranler les habitudes d'acheteurs de camionnettes ?

Carrosserie

Avec son capot rainuré, ses passages de roues protubérants et sa calandre guerrière, les lignes de la Tacoma sont très masculines. Comme d'habitude pour les camionnettes, les choix de cabines répondront aux besoins de tous. La plus intéressante demeure la cabine double, question d'empathie pour vos passagers arrière. Si vous voyagez habituellement en solo ou en duo, la cabine allongée est tout indiquée. Les dimensions réduites de la Tacoma - par comparaison avec les camionnettes pleine grandeur - en font une candidate de choix pour les entreprises qui requièrent ce type de véhicule. Son V6 suffit à la tâche et consomme moins que les V8 énergivores des immenses camionnettes. Toutefois, si vos besoins en chargement et en remorquage sont importants, vous n'aurez d'autres choix que de regarder dans la cour des grands.

Habitacle

Peu importe la version, Toyota nous offre un espace bien conçu, équipé de matériaux de qualité et bien assemblés. Bien sûr, selon la version, l'espace arrière variera, tout comme la liste d'équipements. Cependant, les éléments les plus importants sont de série sur la Tacoma, soit les espaces de rangement. Des compartiments sous les sièges arrière procurent tout l'espace de rangement indispensable, pendant que des récipients de rangement, dissimulés à l'arrière des sièges arrière rabattables, amplifient l'espace où déposer ses biens - sur les versions à cabine double -. Si vous craignez d'être à court de luxe, la variante XRunner 6 fait rougir bien des berlines avec un attirail exhaustif. Pour ce qui est de la boîte, elle est revêtue d'un enduit antiéraflure destiné à protéger, un tant soit peu, la peinture. Des points d'ancrage amovibles placés sur les longerons permettent d'attacher solidement, et différemment, toutes les charges.

Mécanique

Deux motorisations trouvent preneur entre les passages de roues avant. Malheureusement, on vous enlève tout plaisir car vous ne pouvez rien choisir. Le modèle de base à cabine Accès 4 x 2 est équipé de série du 4-cylindres de 2,7 litres de 159 chevaux. Bien franchement, pas très efficace si vous comptez faire travailler votre Tacoma. Les autres versions se régalent du V6 de 4, litres de 236 chevaux produisant un couple de 266 livres-pied. Cet engin fait mordre la poussière à plusieurs petites sportives qui en seront quitte pour une leçon d'humilité - à vide, on s'entend -. Pour les travaux plus lourds, c'est le choix tout désigné, elle qui est apte à tracter de lourdes charges, jusqu'à 2268 kilos (5000 livres).

Comportement

Surprenant serait le premier qualificatif que j'emploierais pour décrire l'impression ressentie dès les premiers tours de roues. La Tacoma se montre étonnante de douceur. Même sur revêtements bosselés ou sur chemins de gravier, elle affiche un bel aplomb et nous rassure d'emblée. L'inévitable sautillement du train arrière à vide n'ébranle même pas notre con-fiance au volant. Bien sûr, les versions 4 x 4 sont toutes désignées pour aller s'amuser hors route et affronter les pires hivers. Et surprise, à vide et quand on la conduit avec sa tête plutôt qu'avec son pied droit, elle se montre raisonnable en termes de consommation. J'ai enregistré une moyenne de 9,4 litres aux 100 kilomètres. Vous avez bien lu !

Conclusion

Longtemps, la Dodge Dakota a trôné en grand sachem dans le créneau, principalement parce qu'elle offrait un V8. La puissance actuelle des moteurs V6 et le prix du carburant ramènent la concurrence nez à nez avec les américaines, et le Tacoma souffle sérieusement dans le coup de tout le monde. Un secret encore trop bien gardé !

Deuxième avis : Francis Brière

"Un belle camionnette", me lance le beau-frère les yeux tout brillants. Non seulement elle est belle, mais elle possède de grandes qualités. En premier lieu, vous pouvez vous la procurer sans y laisser votre chemise. Sur la route, on ne s'en lasse pas. Son comportement n'a d'égale que la qualité exemplaire de sa finition et de ses matériaux ainsi que le confort de son habitacle. Franchement, je n'aurais aucune objection à faire un voyage à bord de cette camionnette avec ma famille. Elle n'est pas destinée aux gros travaux, mais son vaillant moteur V6 est capable de trimer dur. Vous pourrez traîner une remorque sans problème. La Tacoma représente sans doute le meilleur compromis : robuste, mais pas trop.